-

English

Coalition canadienne d’action contre le tabac

Action on Smoking and Health  -  Association médicale canadienne   -  Association pour les droits des non-fumeurs-  -  Association pulmonaire du Canada  -  Campagne ontarienne d’action sur le tabac  -  Coalition québécoise pour le contrôle du tabac  -  Conseil canadien pour le contrôle du tabac  -  Fondation des maladies du cœur du Canada  -  Médecins pour un Canada sans fumée  -  Société canadienne du cancer  - 

Communiqué de presse

24 juillet 2002

Des milliards de souffles d’air pur plus tard

(Ottawa) – La Coalition canadienne d’action contre le tabac a félicité, aujourd’hui les résidants et la ville d’Ottawa pour avoir réussi à se doter d’une collectivité sans fumée.

« En moins d’un an depuis l’entrée en vigueur des règlements contre la fumée, Ottawa est devenu un endroit plus sain où habiter » selon Ken Kyle, porte-parole de la Société canadienne du cancer. « Pour des milliers de serveurs et serveuses et des centaines de milliers de clients, les restaurants et bars d’Ottawa sont devenus plus sûrs et plus agréables. »

Le 1er août 2001, le règlement interdisant de fumer sur l’ensemble du territoire d’Ottawa est entré en vigueur. Ce règlement municipal protège le personnel partout, y compris dans les bars, restaurants, clubs privés, établissement de jeux et tous les autres lieux publics. Ottawa est la collectivité canadienne la plus importante à devenir entièrement sans fumée.

« Le conseil municipal d’Ottawa a sagement décidé d’établir un « étalon or » pour la santé du public et des travailleurs » déclare Tom Barber du Conseil canadien pour le contrôle du tabac. D’autres collectivités ont décidé d’accorder cette protection aux personnel et à la clientèle des établissements réservés aux adultes. « Ces règles égales ne constituent pas seulement la meilleure façon de réglementer les entreprises, elles sont aussi justes et équitables, car elles donnent à tout le personnel le même degré de protection contre la fumée secondaire. »

 « Ottawa sans fumée est une réussite », selon le Dr Atul Kapur de Médecins pour un Canada sans fumée. « Dans l’ensemble, la transition vers une collectivité sans fumée s’est déroulée dans l’enthousiasme, la bonne volonté et le bon sens. Cela reflète le leadership des représentants élus, de l’administration municipale, du monde des affaires et des citoyens et citoyennes d’Ottawa.

La coalition a souligné l’importance des politiques sans tabac pour la santé du public et des personnes. « Dans toute l’Amérique du Nord, on commence maintenant à reconnaître les avantages pour la santé d’éviter toute exposition à la fumée de cigarette », déclare la Dre Elinor Wilson, scientifique principale de la Fondation des maladies du cœur du Canada.  « À Ottawa, c’est maintenant une option réaliste ».

 « Les médecins observent tous les jours les conséquences dévestatrices de la fumée directe et indirecte secondaire sur les canadiens. Nous acclamons la ville d’Ottawa pour son leadership de devenir une ville sans fumée» déclare le Dr. Henry Haddad, Président de l’Association médicale canadienne. «Nous croyons que les actions concrètes lesquelles font parties d’une stragégie intégrale de la cessation du tabac procureront des bénéfices sur la santé et protègeront les non-fumeurs de la fumée indirecte secondaire.»  Conclu le Dr. Haddad.

Santé Canada estime que, pour les non-fumeurs, l’exposition à la fumée secondaire augmente les risques de cancer du poumon de 25 % et de maladies cardiaques de 10 %.

Pour souligner la réussite de cette initiative de santé publique, Coalition canadienne d’action contre le tabac a remis à la ville d’Ottawa une plaque commémorative et des bouteilles spécialement étiquetées d’air d’Ottawa entièrement libre de fumée.

La  Coalition canadienne d’action contre le tabac est un organisme parapluie regroupant divers organismes de santé nationaux et provinciaux qui œuvrent ensemble pour réduire les conséquences de l’usage du tabac. Le tabagisme demeure la principale cause évitable de décès au Canada. Il est responsable de 45 000 décès prématurés au Canada, chaque année. Au moins 1100 Canadiens et Canadiennes meurent chaque année d’un cancer du poumon et de maladies cardiaques causées par l’inhalation de fumée secondaire.

- 30 –

Personnes-ressources :
Ken Kyle, Société canadienne du cancer
613 565-2522 poste 301

Maurice Gingues, Conseil canadien pour le contrôle du tabac  
613 567-3050 poste 329

Heather Rourke,
Fondation canadienne des maladies du cœur 
613 569-4361 poste 318

Cynthia Callard,
Médecins pour un Canada sans fumée
613 233 4878

Louis Brisson,
l’Association pulmonaire du Canada
613  569-6411

Michael Perley,
Campagne ontarienne d’action sur le tabac
416 340 2992

Carole Lavigne,
l’Association médicale canadienne
613 731-8610 x 1266

Any comments about this web site, corrections, links to add or links that didn't work for you?
Please inform our WebMaster.
Last revised: May 24, 2017

Contents Copyright © by Physicians for a Smoke-Free Canada